Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GALERIE BLOG de Philzard
GALERIE BLOG de Philzard
Menu
Man Ray et la mode : les femmes dans l’œil des surréalistes

Man Ray et la mode : les femmes dans l’œil des surréalistes

« La beauté convulsive sera érotique-voilée, explosante-fixe, magique-circonstancielle ou ne sera pas » écrit André Breton dans L’Amour fou. Les pages du roman surréaliste, tout comme celles de Nadja, sont illustrées par de multiples clichés de Man Ray. Le photographe américain (1890-1976), Emmanuel Radnitzky de son vrai nom, s’attache à capturer cette étrange beauté du surréalisme dans ses photographies de mode, qui ont été récemment exposées au Musée du Luxembourg à Paris.

Cette exposition a montré le rapport complexe de Man Ray et des surréalistes à la représentation des modèles féminins. Si certaines œuvres proposent un regard masculin enfermant les muses dans un rôle d’objet de désir, les choix esthétiques et les innovations techniques de Man Ray lui permettent néanmoins de déplacer le regard et de rendre à ses modèles leur rôle de sujet dans l’entreprise artistique.

Fasciné par les avant-gardes européennes, Man Ray se destine initialement à une carrière de peintre et se lance dans la photographie pour mettre en scène ses toiles à l’aide de son premier Kodak. Il évolue à New York dans la sphère dadaïste menée par Marcel Duchamp et Francis Picabia autour de la galerie 291, fondée par Alfred Stieglitz. Lorsque Duchamp repart pour Paris, Man Ray le suit, et s’installe en 1921 dans un atelier de la rue Campagne-Première, dans le XIVe arrondissement.

C’est cette période parisienne de l’entre-deux-guerres dont témoigne l’exposition « Man Ray et la mode », offrant aux visiteurs un large éventail de photographies, mais également des créations signées Gabrielle Chanel ou Jeanne Lanvin